Logo miséricorde - têtes

L’Année sainte de la Miséricorde au diocèse de Liège

13 décembre 2015 : A 16h30 – ouverture de la porte sainte à la Cathédrale Saint-Paul

A Liège, l’année de la Miséricorde a officiellement été ouverte à la Cathédrale Saint-Paul en présence de Monseigneur Jean-Pierre Delville qui présidait la célébration de l’ouverture de la porte sainte.

13 décembre 2015 : A 10h00 – inauguration de l’année de la Miséricorde à Droixhe

Au sein de l’unité pastorale de la Rive Droite, l’inauguration de cette année de la Miséricorde s’est faite avec la projection d’extraits du film de Yann Arthus Bertrand – Human. Cette projection a eu lieu dans la salle en dessous de l’église de Droixhe juste avant la célébration de 11h30.

20 décembre 2015 : ouverture de la porte de la Miséricorde à Saint-Denis

  • 9h00 : petit déjeuner en UP
  • 9h30 : Laudes à Saint-Denis
  • 10h30 : messe à la Cathédrale (présidée par Mgr Delville)

20 décembre 2015 : ouverture des autres Portes saintes du diocèse de Liège

Sanctuaire Notre-Dame des Pauvres à Banneux: Veillée à 15h00 – Célébration à 16h00

Cathédrale Saint-Quirin à Malmedy: Célébration à 10h30 – procession à partir du monument des victimes des bombardements de décembre 1944

Kirche Sankt Vitus à Saint-Vith: 15.00Uhr – Eröffnungsgottesdienst zum Heiligen Jahr: Öffnung der Heiligen Pforte und Einführung in den Weg der Barmherzigkeit.

Santuaire marial à Moresnet-Chapelle: 15h00 – Célébration d’ouverture de la Porte Sainte / 15.00Uhr – Offizielle Eröffnungsfeier der Heiligen Pforte

Santuaire du Petit Lourdes à Bassenge: Dimanche 20 décembre à 10 heures sur le site du petit Lourdes, aura lieu l’ouverture de la Porte Sainte lors de l’eucharistie qui sera célébrée sous chapiteau chauffé. Vous êtes tous et toutes cordialement invités.

Notre-Dame des Récollets à Verviers: Départ procession à l’église St-Antoine à 18h00 – Célébration à 18h10

Collégiale Notre-Dame à Huy: 11h00 – rassemblement au portail du Bethléem avant de gagner, en procession, la porte nord de la collégiale par la rue des Cloîtres et le parvis Théoduin de Bavière. Rituel d’ouverture de la porte, distribution de cœur, et célébration eucharistique

4 et 5 mars 2016 : « 24 heures pour le Seigneur » (5 mars : grand parcours dans la ville « à la découverte de la miséricorde » dès 9h30 avec des animations dans 22 églises).

12 mars 2016 : récollection pour l’Unité pastorale St Lambert sur le thème de la miséricorde

Durant l’Avent et le Carême, deux heures pour les plus pauvres:

Jardin Botanique – Centre Jonruelle

Veuillez trouvez ci-dessous les différents rendez-vous possible pour participer aux célébrations de clôture de l’Année sainte de la Miséricorde et à la fermeture de la porte Sainte:

  • Dimanche, 20 novembre 2016 : cathédrale Saint Pierre à Rome.
  • Dimanche, 6 novembre 2016 à 10h30 : cathédrale Saint Quirin de Malmedy en présence des 8 Up de Malmedy.
  • Dimanche, 6 novembre 2016 à 10h30 : Collégiale Saint Denis de Liège.
  • Dimanche, 6 novembre 2016 à 15h00 : Sanctuaire de Banneux.
  • Dimanche, 6 novembre 2016 à 15h00 : Sanctuaire marial de Moresnet-Chapelle.
  • Dimanche, 6 novembre 2016 de 14h à 19h30 : Sanctuaire marial « Petit Lourdes ».
  • Dimanche, 6 novembre 2016 à 18h00 : église Notre Dame des Récollets à Verviers.
  • Dimanche, 13 novembre 2016 à 16h30 : cathédrale Saint Paul de Liège.
  • Dimanche, 13 novembre 2016 à 11h00 : Collégiale de Huy en présence des six Unités pastorales du doyenné de Huy.
  • Dimanche, 20 novembre 2016 à 14h30 : l’église Sankt Vitus de St-Vith en présence des Unités pastorales de la région germanophone.
banneux

Les Frères de la Communautés Saint-Jean depuis 20 ans au Sanctuaire de Banneux

20 ans déjà que les Frères de la Communauté Saint-Jean sont établis à Banneux, auprès de la Vierge des Pauvres : belle occasion de rendre grâce à Dieu. A cet effet, la Communauté Saint-Jean sera très heureuse de vous compter parmi ses invités lors des festivités qui se dérouleront du 9 au 11 décembre 2016 au Prieuré Regina Pacis, rue de la Sapinière 50, 4141 Banneux ND. Read More

Photo prise lors de la célébration de l'ouverture de la porte sainte à la Cathédrale

Echo de la célébration de clôture de l’année Sainte de la Miséricorde à la cathédrale Saint Paul de Liège

C’est le dimanche 13 novembre à 16h30 que notre évêque a présidé en la Cathédrale St. Paul la célébration de clôture de l’Année Sainte consacrée à la miséricorde. Ce fût un merveilleux moment où prêtres, diacres des neufs églises jubilaires se sont rassemblés avec une nombreuse assemblée pour  ce temps où la prière était au rendez-vous.
Read More

Quelques impressions de la célébration de clôture de l’année Sainte de la Miséricorde dans le doyenné de l’Ardenne

Ce dimanche 06 novembre 2016, l’ensemble des Unités pastorales du doyenné de l’Ardenne se sont retrouvées à la cathédrale Saints Pierre-Paul et Quirin de Malmedy pour la célébration d’action de grâce à l’occasion de la clôture de l’Année de la miséricorde.

Grand moment de prière, de fête et de convivialité….

Henri Bastin

« Voyez ! Qu’il est bon, qu’il est doux d’habiter en frères tous ensemble ! »  Ps 133

 

 

Echo du 6 novembre 2016 : célébration de clôture de l’année Sainte extraordinaire de la Miséricorde à Banneux

Tous les pèlerins se sont rassemblés à 15h à la chapelle du Message pour le départ d’une procession. Après une introduction, départ de la procession qui s’est faite en 4 étapes : chapelle de l’Annonciation ; Source ; Carrefour vers l’Esplanade ; Porte Sainte ensuite une messe d’action de grâce.  Après celle-ci nous sommes ressortis pour l’envoi. Nous sommes tous repassés par la Porte Sainte dans l’autre sens pour être envoyés comme témoins de la miséricorde.

  1. Introduction dans la chapelle du Message

« L’Eglise vit d’une vie authentique lorsqu’elle professe et proclame la Miséricorde, attribut le plus admirable du Créateur et du Rédempteur, et lorsqu’elle conduit les hommes aux sources de la Miséricorde du Sauveur, dont elle est la dépositaire et la dispensatrice ». (Saint Jean-Paul II)

« Die Kirche lebt ein authentisches Leben, wenn sie das Erbarmen bekennt und verkündet – das am meisten überraschende Attribut des Schöpfers und des Erlösers – und wenn sie die Menschen zu den Quellen des Erbarmens des Heilandes führt, welche sie hütet und aus denen sie austeilt » (Johannes Paul II.).

Lecteurs :

« Dieu ne se lasse jamais d’ouvrir la porte de son cœur pour répéter qu’il nous aime et qu’il veut partager sa vie avec nous. »

« Gott wird nicht müde, die Tür seines Herzens offen zu halten und zu wiederholen, dass er uns liebt und sein Leben mit uns teilen will. »

À la chapelle de l’Annonciation, l’Evangéliaire a été déposé sur le lutrin.

2. Autour du Livre de la Parole

Lecteurs :

Nous avons vécu cette Année Jubilaire à la lumière de la parole du Seigneur : Miséricordieux comme le Père. L’évangéliste rapporte l’enseignement du Christ qui dit : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux » (Lc 6, 36). C’est un programme de vie aussi exigeant que riche de joie et de paix. Le commandement de Jésus s’adresse à ceux qui écoutent sa voix (cf. Lc 6, 27). Pour être capable de miséricorde, il nous faut donc d’abord nous mettre à l’écoute de la Parole de Dieu. Cela veut dire qu’il nous faut retrouver la valeur du silence pour méditer la Parole qui nous est adressée. C’est ainsi qu’il est possible de contempler la miséricorde de Dieu et d’en faire notre style de vie.

Wir haben dieses Jubiläum im Licht des Wortes unseres Herrn gelebt: Barmherzig wie der Vater. Der Evangelist gibt uns die Lehre Jesu wieder, der sagt: « Seid barmherzig, wie es auch euer Vater ist » (Lk 6,36). Es handelt sich dabei um ein Lebensprogramm, das sowohl sehr einfordernd ist als auch voller Freude und Friede. Dieser Imperativ Jesu richtet sich an alle, die seine Stimme hören (vgl. Lk 6,27). Um fähig zu sein, die Barmherzigkeit zu leben, müssen wir also zunächst auf das Wort Gottes hören. Das heißt, wir müssen den Wert der Stille wiederentdecken, um das Wort, das an uns gerichtet ist, meditieren zu können. Auf diese Weise ist es möglich, die Barmherzigkeit Gottes zu betrachten und sie uns anzueignen und zum eigenen Lebensstil werden zu lassen.

Chacun a été invité à venir poser la main sur l’évangéliaire pour vénérer la Parole de Dieu

3. A la Source

Du cœur de la Trinité, du plus profond du mystère de Dieu, jaillit et coule sans cesse le grand fleuve de la miséricorde. Cette source ne sera jamais épuisée pour tous ceux qui s’en approcheront. Chaque fois qu’on en aura besoin, on pourra y accéder, parce que la miséricorde de Dieu est sans fin. Autant la profondeur du mystère renfermé est insondable, autant la richesse qui en découle est inépuisable.

Aus dem Herzen der Dreifaltigkeit, aus dem tiefsten Inneren des göttlichen Geheimnisses entspringt und quillt ununterbrochen der große Strom der Barmherzigkeit. Diese Quelle kann niemals versiegen, seien es auch noch so viele, die zu ihr kommen. Wann immer jemand das Bedürfnis verspürt, kann er sich ihr nähern, denn die Barmherzigkeit Gottes ist ohne Ende. So groß und so unergründlich ist die Tiefe des Geheimnisses, das sie umfängt, so groß und so unergründlich der Reichtum, der aus ihr hervorquillt.

Le recteur nous a aspergé de l’eau de la Source.

4. Autour de la Croix (au carrefour auprès de la chapelle des apparitions)

Près de la croix, Marie avec Jean, le disciple de l’amour, est témoin des paroles de pardon qui jaillissent des lèvres de Jésus. Le pardon suprême offert à qui l’a crucifié nous montre jusque où peut aller la miséricorde de Dieu. Marie atteste que la miséricorde du Fils de Dieu n’a pas de limite et rejoint tout un chacun sans exclure personne. Adressons lui l’antique et toujours nouvelle prière du Salve Regina, puisqu’elle ne se lasse jamais de poser sur nous un regard miséricordieux, et nous rend dignes de contempler le visage de la miséricorde, son Fils Jésus.

Unter dem Kreuz ist Maria, gemeinsam mit Johannes, dem Jünger, den Er liebte, Zeugin der Worte der Vergebung, die über die Lippen Jesu kamen. Diese höchste Form der Vergebung für die, die ihn gekreuzigt haben, zeigt uns, wie weit die Barmherzigkeit Gottes geht. Maria bezeugt, dass die Barmherzigkeit des Sohnes Gottes grenzenlos ist und alle erreicht, ohne jemanden auszuschließen. Richten wir an sie das uralte und doch stets neue Gebet des Salve Regina, dass sie nie müde werde, uns ihre barmherzigen Augen zuzuwenden, und uns würdig mache, das Antlitz der Barmherzigkeit zu betrachten, ihren Sohn Jesus Christus.

            Chant : SALVE REGINA   

5. Passage de la Porte Sainte (pour se rendre au Message)

Que notre pensée se tourne vers la Mère de la Miséricorde. La douceur de son regard nous a accompagnés en cette Année Sainte, et nous avons pu redécouvrir la joie de la tendresse de Dieu. Personne n’a connu comme Marie la profondeur du mystère de Dieu fait homme. Sa vie entière fut modelée par la présence de la miséricorde faite chair. La Mère du Crucifié Ressuscité est entrée dans le sanctuaire de la miséricorde divine en participant intimement au mystère de son amour.

Unser Gedanke richtet sich nun auf die Mutter der Barmherzigkeit. Ihr liebevoller Blick hat uns durch dieses Heilige Jahr begleitet, und wir alle haben die Freude der Zärtlichkeit Gottes wiederentdecken können. Kein anderer hat so wie Maria die Tiefe des Geheimnisses der Menschwerdung Gottes kennen gelernt. Ihr ganzes Leben war geprägt von der Gegenwart der fleischgewordenen Barmherzigkeit. Die Mutter des Gekreuzigten und Auferstandenen ist eingetreten in das Heiligtum der göttlichen Barmherzigkeit, denn sie hatte zutiefst Anteil am Geheimnis seiner Liebe.

Eucharistie d’Action de grâce.

Au terme de la célébration, nous sommes donc repartis en procession vers la Porte Sainte. 

6. Passage de la Porte Sainte dans le sens du départ : Envoi

Lecteurs :

En refermant la Porte Sainte en ce jour, nous sommes animés de sentiments de gratitude et d’action de grâce envers la Sainte Trinité qui nous a donné de vivre ce temps extraordinaire de grâce. Nous confions la vie de l’Eglise, l’humanité entière et tout le cosmos à la Seigneurie du Christ, pour qu’il répande sa miséricorde telle la rosée du matin, pour une histoire féconde à construire moyennant l’engagement de tous au service de notre proche avenir. Combien je désire que les années à venir soient comme imprégnées de miséricorde pour aller à la rencontre de chacun en lui offrant la bonté et la tendresse de Dieu !

Qu’à tous, croyants ou loin de la foi, puisse parvenir le baume de la miséricorde comme signe du Règne de Dieu déjà présent au milieu de nous.

Wenn wir an diesem Tag die Heilige Pforte schließen, empfinden wir ein Gefühl tiefer und aufrichtiger Dankbarkeit gegenüber der Allerheiligsten Dreifaltigkeit, die uns eine ganz besondere Zeit der Gnade geschenkt hat. Wir vertrauen das Leben der Kirche, die gesamte Menschheit und den unermesslichen Kosmos der Herrschaft Christ an mit der Bitte, dass seine Barmherzigkeit sich wie der Morgentau auf die Geschichte lege und sie fruchtbar werden lasse mit dem Einsatz aller für die unmittelbare Zukunft. Wie sehr wünsche ich mir, dass die kommenden Jahre durchtränkt sein mögen von der Barmherzigkeit und dass wir auf alle Menschen zugehen und ihnen die Güte und Zärtlichkeit Gottes bringen!

Alle, Glaubende und Fernstehende, mögen das Salböl der Barmherzigkeit erfahren, als Zeichen des Reiches Gottes, das schon unter uns gegenwärtig ist.

Deux prêtres ont aspergé les pèlerins qui passaient la Porte avant de recevoir un flyers expliquant les œuvres de miséricorde.  En dernier, le recteur a fermé la Porte Sainte.  Ensuite il nous a envoyé porter la Miséricorde.

 

Soyez donc miséricordieux comme le Père est miséricordieux,  et allez dans la paix du Christ. 

Nous rendons grâce à Dieu.

Seid barmherzig wie euer Vater barmherzig ist.

Gehet hin in Frieden.

Dank sei Gott, dem Herrn.

Plus d’information sur : Devenir miséricordieux comme le Père ! (1)

Logo miséricorde - têtes

Extrait d’Eglise de Liège : Clôture du Jubilé, mais non clôture de la Miséricorde !

 

Chers Frères et Sœurs,

En ce mois de novembre, nous vivons la clôture du Jubilé de la Miséricorde : le 13 novembre aura lieu la fermeture des portes saintes dans les diocèses et, le 20 novembre, la fermeture de la porte sainte de Saint-Pierre à Rome, signe de la fin du jubilé. Durant celui-ci, le pape François a voulu nous focaliser sur la miséricorde et nous transmettre ainsi un concept-clé de sa spiritualité. La miséricorde est au croisement entre la foi et l’action. Elle est d’abord un élément de la foi, une caractéristique de Dieu, un amour gratuit qu’il nous communique.

Ensuite, elle est une marque de notre engagement dans le monde, envers nos frères et sœurs. Comme le Pape l’a dit lui-même à Assise le 20 septembre : « Devant le Christ crucifié, nous sommes appelés à contempler le mystère de l’Amour non aimé et à répandre de la miséricorde sur le monde. »
Grâce à la miséricorde, le pape François a donné une orientation originale aux travaux des deux synodes sur la famille et il a formulé dans le chapitre 8 d’Amoris Laetitia une orientation concernant les personnes en situation délicate et complexe d’un point de vue relationnel et familial.

Grâce à la miséricorde, le Pape a réussi son pari consistant à ouvrir cette année sainte à Bangui, capitale de la République de Centre-Afrique, alors que le pays sortait d’une guerre civile grave, qui mettait aux prises le Nord et le Sud, sous couvert d’un combat entre musulmans et chrétiens. En risquant sa vie, le Pape a mis fin au conflit. Son discours aux jeunes musulmans l’a rendu populaire et ils lui ont fait ensuite la haie dans toute la ville. Grâce à l’action conjointe des autorités catholiques, musulmanes et protestantes, l’instrumentalisation de la religion par les chefs de guerre a été déjouée. Le nouveau chef de l’Etat, le président Touadéra, a pu prendre la situation en mains et il a présenté l’état de son pays aux chefs religieux du monde entier réunis à Assise le 18 septembre, où je l’ai entendu de mes propres oreilles. Il a expliqué le processus de « démystification » de la guerre qu’il a fallu faire pour déboucher sur la paix : « Des forces obscures exploitaient la religion pour faire la guerre », a-t-il dit. La paix est vraiment l’aboutissement d’une oeuvre de miséricorde que des chrétiens inspirés par le pape François ont tenu à mettre en oeuvre contre vents et marées.

Lors du pèlerinage diocésain à Rome, j’ai pu rencontrer brièvement le Pape à la fin de l’audience publique le 21 septembre, fête de saint Matthieu, et lui redire la confiance que notre diocèse place en lui. J’ai pu lui rappeler sa devise, basée sur la miséricorde et inspirée de la conversion de l’apôtre Matthieu : « Miserando atque eligendo » (en lui faisant miséricorde et en le choisissant). Je lui ai confié la vie de notre diocèse et il m’a remercié de notre soutien. Les participants au pèlerinage ont prié aux intentions de notre Eglise locale sur les tombes des apôtres et ont porté nos souffrances et nos espérances devant le Seigneur.

Dès lors, j’invite chacun à faire son propre bilan de cette année de la miséricorde et à relever les fruits qu’elle a produits, pour lui et pour les autres. Dans notre diocèse, les neuf églises jubilaires ont accueilli beaucoup de monde par leur porte sainte. Beaucoup d’initiatives ont été prises et la prière y a été intense. Je remercie tous ceux qui s’y sont engagés avec enthousiasme. J’espère que cette intuition profonde nous marquera par les grâces qui ont été reçues et nous inspirera dans le futur encore.

En cette fin d’année, nous allons fêter Noël, la naissance de Jésus. Comme le disait saint Irénée : « le Verbe s’est fait homme afin que l’homme, en entrant en communion avec le Verbe et en recevant ainsi la filiation divine, devienne fils de Dieu » (Adversus haereses 3, 19, 1). La communion entre Dieu et l’homme est résumée de manière splendide par le chant des anges : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur terre aux hommes qu’il aime ». Saint Irénée résume ainsi le propos : « La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant » (Adversus haereses 4, 20, 7) ; c’est l’homme qui fait la paix. Alors, quand nous fêterons Noël, célébrons la fête en solidarité avec toute l’humanité en détresse qui attend la manifestation de la gloire de Dieu, à travers des gestes de miséricorde.

† Jean-Pierre DELVILLE, votre évêque

source: Mot de l’Évêque – Eglise de Liège Novembre-Décembre 2016 (page 2-3)